Visuel du bouquet de services académiques

Physique et Chimie

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Tâches complexes >

Tâche complexe : Les hortensias (3ème)

Un exemple de tâche complexe en chimie en 3ème au collège Jules Verne à Rivery.

 L’activité :

La fiche téléchargeable ci-dessous présente :

  • La situation problème.
  • Les documents à disposition des élèves.
  • Les compétences du socle mises en jeu.
  • Le barème de notation.
  • et les "coups de pouce" prévus par le professeur pour aider l’élève si nécessaire.
Les hortensias format Word - 147.5 ko

 Analyse de deux copies d’élèves :

2 copies corrigées format PDF - 1.6 Mo

 Analyse globale de l’activité :

  • Travail en amont :
    • Concertation avec le collègue de SVT pour savoir si les informations concernant l’absorption des nutriments ne posaient pas de problèmes.
    • Concertation avec la collègue de français pour savoir si les élèves étaient familiarisés à l’écriture d’une lettre : ils ont travaillé en 4ème et en début de 3ème sur la lettre privée.
  • Durée du travail : 1h
  • Les coups de pouce « gratuits » :
    • Définitions des mots difficiles.
    • Projection pendant toute la séance d’un modèle de lettre « officielle ».
  • Les réussites :
    • Lors des évaluations « classiques » les élèves « décrocheurs » ont terminé très vite et restent passifs pendant toute la durée de l’évaluation. Ici la quasi-totalité des élèves ont travaillé toute l’heure en restant très concentrés. Je n’ai eu aucune copie blanche. Certains sont venus me trouver à la fin de l’heure en me disant : « c’est bien de faire comme ça » ou encore « c’est plus intéressant ».
    • L’évaluation valorisant la maîtrise de la langue, elle a permis à des élèves qui ont des difficultés en sciences d’avoir une évaluation plus positive.
  • Les échecs :
    • Aucun élève n’a spontanément demandé de coups pouce « payants ». C’est en circulant dans les rangs que j’ai repéré les élèves qui ne démarraient pas. En lisant les brouillons de certains élèves j’ai également proposé une aide. Mais ils étaient réticents car cela leur coûtait un point.
    • Mise en difficulté d’élèves très scolaires. Difficultés d’appropriation des problèmes et des solutions à envisager.
    • Manque de précision de la consigne sur la rédaction de la lettre : certains élèves avaient commencé à rédiger une lettre avec des informations complètement imaginaires comme ils l’auraient fait en français.

 Conclusion :

Je retire une impression très positive de ce travail en particulier pour les élèves décrocheurs. Il leur a permis d’être davantage investis dans une activité et de se trouver ainsi valorisés.

Mise à jour : 27 février 2014